Ce vendredi, 27 septembre


La journée de mobilisation sur l’urgence climatique, qui se déroule aujourd’hui, donnera lieu à plusieurs marches ou manifestations à l’échelle du Québec et dans la région. 

Au cours des derniers jours, la Commission scolaire des Chênes et ses établissements d’enseignement secondaire ont informé les élèves, leurs parents, de même que les membres du personnel que ce vendredi, 27 septembre, est une journée de classe, telle que prévue au calendrier scolaire. Les parents des élèves qui prévoient s’absenter pour prendre part aux marches ou manifestations prévues, à Drummondville ou ailleurs, devront voir à motiver l’absence de leur enfant, le cas échéant.

« Soyons clairs. Il est impossible de nier l’importance des motivations de ce mouvement planétaire, lesquelles sont partagées par la commission scolaire. Toutefois, nous devons assumer les responsabilités qui nous incombent concernant le respect des heures de classes et la sécurité de nos quelque 14 000 élèves répartis dans près de 40 bâtiments. Nous souhaitons notamment éviter tous risques liés à des manifestations spontanées qui ne seraient pas encadrées par nos écoles, » explique le directeur général de la Commission scolaire des Chênes, M. Lucien Maltais.

DES GESTES CONCRETS


En ce 27 septembre, plusieurs écoles de la Commission scolaire des Chênes mettront en valeur, par une activité ou des gestes symboliques, toutes les initiatives qui sont mises en place dans leur milieu.  « Depuis longtemps, nos écoles réalisent des projets voués à la protection de l’environnement ou à la sauvegarde du climat. Les gestes que nous posons sont là pour rester, c’est indéniable. Cette journée est idéale pour démontrer, concrètement, ce que nos jeunes et les membres de notre personnel ont fait dans le passé, font actuellement et feront dans le futur pour, à leur façon, sauver la planète. Chez-nous, le 27 septembre… c’est chaque jour ! » de dire M. Maltais.

Quelques exemples de gestes vécus au secondaire:

- École Jean-Raimbault : Ce 27 septembre, l’école Jean-Raimbault va s’afficher. Des pancartes faisant état des actions concrètes menées dans le milieu, notamment les nombreuses initiatives du GARAF (Groupe d’aide pour la recherche et l’aménagement de la faune). À 14h, les élèves du GARAF prendront part à une sortie qui prendra tout son sens, afin de mener des actions sur le terrain. Par ailleurs, des enseignants ont préparé des activités de sensibilisation/ou d’actions en classe/école à différents moments de la journée, dont le nettoyage à l’extérieur et sur les terrains environnants.

- L’école Jeanne-Mance se démarque par son implication environnementale à plusieurs niveaux, et ce depuis plusieurs années. Elle fait partie du réseau des Établissements verts Brundtland, qui regroupe des écoles où l’on pose des gestes concrets susceptibles de contribuer à la construction d’un monde écologique et pacifique. Un comité Environnement, regroupant plusieurs élèves et membres du personnel de l’école, est également en place à l’école.

- CFER des Chênes (Centre de formation en entreprise et récupération) est un établissement certifié LEED, ce qui signifie que l’école été construite avec le plus grand respect de l’environnement. Le 27 septembre, le CFER affichera sa fierté, qui réside dans sa mission : l’école sensibilise les élèves à la nécessité d’avoir une saine gestion des matières résiduelles. Les élèves, dans le cadre de leur formation, s’impliquent activement à recycler les produits électroniques, les « serpuariens ». Le CFER est le seul organisme de la région accrédité et autorisé à recycler les vieux appareils électroniques. Depuis sa création en 2008 ce sont 5 945 822 kg de vieux appareils électroniques qui ne se sont pas retrouvés dans un site d’enfouissement grâce à l’implication des élèves du CFER, de leurs enseignants et intervenants.

- L’école Marie-Rivier profitera de la journée du 27 septembre pour mettre en valeur les initiatives qui sont déjà en place.  Aussi, dans chacune des classes, il y aura une réflexion sur le thème Debout pour la planète! Les élèves adopteront une déclaration d’engagement qui sera acheminée au conseil des élèves, au groupe Enviro M-R et au groupe Amnistie internationale.

- L’école La Poudrière va démontrer qu’elle est depuis longtemps engagée à faire sa part pour l’environnement. Ce 27 septembre, le comité UNESCO a sollicité la participation de tous à une activité spéciale. L’animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire, M. Robert Bombardier, prendra la parole. Il invitera les élèves et les enseignants à ouvrir leur agenda à la page 2 pour y lire la « Charte environnementale ». Il demandera aux élèves d’encercler chaque point qu’ils respectent déjà ou qu’ils s’engagent à respecter cette année. 


Publié le 2019-09-27


Autres nouvelles